Dédales et découvertes au Musée du Louvre

Le Louvre est le plus grand musée du monde. Avec ses 45000m² ouverts au public et plus de 30 000 oeuvres exposées, il est bien entendu impossible de le visiter en entier en une seule fois.

Le musée se divise en huits départements :

  • Les antiquités egyptiennes
  • Les antiquités grecques, étrusques et romaines
  • Les antiquités orientales
  • L’art de l’Islam
  • Le département des peintures
  • Le département des sculptures
  • Les objets d’art
  • Les arts graphiques

J’avais déjà eu l’occasion de visiter le Louvre étant plus jeune et j’étais surtout allée voir les antiquités égyptiennes et les peintures célèbres. Cette fois, notre objectif était les Arts décoratifs, du côté des objets d’art. Mais bien sûr, nous avons déambulé, nous nous sommes perdu et nous avons vu maintes choses en passant un après-midi entier dans ce magnifique musée qui nous a réservé de nombreuses suprises.

Pour se rendre au Louvre, le plus simple est de prendre la ligne 1 ou 7 du métro jusqu’à l’arrêt Palais Royal-Musée du Louvre ou bien de prendre le RERC jusqu’à Musée d’Orsay puis de traverser la Seine, on ne peut pas rater l’édifice !

Le Louvre est aussi un des musée les plus cher avec une entrée à 17€ mais il existe plusieurs tarifs réduits et même des conditions de gratuité.

1- Les Arts décoratifs

Les Objets d’Arts sont une partie méconnue du musée et nous n’avons pas été déçue ! Les salles qui servent à exposer ces objets appartenaient au Conseil d’Etat jusqu’en 1832 puis elles ont été cédées au musée. On a l’impression de visiter un véritable château avec des pièces décorées du sol au plafond.

On trouve aussi des salles qui ressemblent plus à un musée avec divers objets exposés.

Le trône de Napoléon Ier
Un cabinet d’inspiration japonaise (j’ai une passion pour ces objets)
Une coiffeuse

Les Appartements de Napoléon III

Mais le plus surprenant dans cette partie reste les appartements de Napoléon III, quelques salles style Empire laissées telles qu’elles étaient à l’époque où le château était habité. Attention les yeux.

Impossible d’englober une pièce en entier en une seule photo malgré les tentative des visiteurs, moi comprise.

La Galerie Appolon et les bijoux de la couronne

Après ces pièces, on enchaîne avec la galerie Appolon et les bijoux de la couronne ayant appartenu à divers souverains. Question faste, on est pas dépaysé. Le lieu me rappelle Florence et l’exubérance italienne.

2- Les Peintures

Il me semble incontournable au Louvre d’aller voir les peintures les plus célèbres. Il y a bien sûr La Joconde, mais la taille du tableau et la queue en serpentin pour y parvenir ne donne pas du tout envie. Nous l’avons juste aperçu de loin dans une salle bondée.

D’ailleurs cette partie du musée était encore très fréquentée malgré la pandémie (j‘y suis allée peu après la fin du confinement). Cela nous changeait des salles Arts déco presque vides !

-50% de fréquentation pour le Louvre, seriously ? J’imagine pas ce que ça doit être habituellement !

En revanche, il y a d’autres peintures célèbres à admirer de manière bien plus accessible. Je me souvenais particulièrement du Radeau de la Méduse qui m’avait marqué par sa taille la première fois que j’était allée au Louvre. J’étais au collège et à l’époque je n’avais vu qu’une représentation dans les livres. Il se dégage de cette peinture une puissance assez extraordinaire.

Le Radeau de la Méduse de Théodore Géricault

Mais ce n’est pas la seule oeuvre monumentale et Le sacre de Napoléon est tout aussi impressionnant par sa taille.

Le sacre de Napoléon de Jacques-Louis David

On croise aussi d’autres tableau moins démesurés mais tout aussi célèbres. Heureusement, sinon les murs ne suffiraient pas à tout exposer.

Le liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix

Pour ma part, c’était aussi l’occasion de découvrir des oeuvres et des peintres que je ne connaissais pas mais qui m’ont marqué pour diverses raisons. Par exemple, Giovanni Paolo Panini m’était totalement inconnu mais ses tableaux m’ont vraiment impressionnés par leur finesse et la précisions des détails.

Galerie de vues de la Rome moderne de Giovanni Paolo Panini

Dans un tout autre registe, le Pandemonium m’a marqué par la violence qu’il dégage et le contraste de ses couleurs, du noir profond au reflets jaune brillant dans la lave.

Le Pandémonium de John Martin

Enfin, j’ai été happé par le halo qui se dégage de ce tableau qui était pourtant dans un coin en hauteur mais qui semblait propager une lumière apaisante.

L’Aurore et Céphale de Pierre-Narcisse Guérin

Pour moi qui ne suis pas une grande amatrice de peinture, je trouve toujours dans ces musées des oeuvres qui m’interpellent et me marque sans que je puisse en connaître la raison. C’est pour cela que j’aime aller de temps au temps voir des expositions de peintures surtout dans des lieux si illustres.

3 – Les Statues grecques

On parle beaucoup de peintures mais les sculptures aussi ont leur célébrités ici. La Victoire de Samothrace trône toujours au sommet du grand escalier et même avec son état assez délabré, reste impressionnante par sa taille.

La victoire de Samothrace

J’ai appris lors de cette visite que le Milo de la Vénus n’est pas le nom du sculpteur comme je l’avais toujours cru mais le lieu où elle a été retrouvée et que l’artiste est anonyme.

La Venus de Milo

Au delà des oeuvres les plus connues, on trouve un grand nombre de statues de l’antiquité exposées dans plusieurs galeries. C’est appréciable qu’il y ait autant d’espace, cela permet de bien répartir la foule.

C’est sûrement une question de néophyte mais je me demande pourquoi ce sont souvent les statues les plus âbimées qui sont les plus célèbres. J’ai quand même l’impression de mieux ressentir la grandeur de ces oeuvres quand je vois celles ci-dessous plutôt qu’une statue sans tête ou sans bras. Mais encore une fois, je n’y connais rien.

Statue d’Athéna, dite Pallace de Velletri
Artemis, déesse de la chasse

Et ainsi s’achève ma journée au Louvre. Comme vous pouvez le constater, je n’ai vu qu’une infime partie du musée. J’espère pouvoir y retourner pour découvrir d’autres espaces en espérant moins me perdre ! En tout cas le Louvre reste un des plus beau musée qui existe et il mérite vraiment d’être visité.

Vue de la pyramide depuis l’intérieur du musée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.