Pays-Basque – Hendaye, dernière ville à la frontière

Ma famille apprécie beaucoup le Pays Basque et passe depuis quelques années une partie de l’été à Hendaye. Le mois d’août 2020 fût pour moi l’occasion de les rejoindre et de découvrir cette région.

Au sortir du premier confinement, je n’étais pas très sereine à l’idée de me lancer dans un nouveau voyage, j’ai donc choisi la facilité en rejoingnant ma famille qui avait loué une maison sur place. Une idée heureuse, car j’ai pu découvrir une région que je ne connaissais pas.

Étonnamment je n’ai pas trouvé beaucoup de blogs parlant du Pays Basque en faisant mes recherches alors qu’il me semble que c’est un lieu très touristique.

Hendaye est la dernière ville avant la frontière espagnole. On y entend les deux langues de manière presque égale. Beaucoup d’espagnols viennent passer du temps dans cette ville et à l’inverse, de nombreux français passent la frontière pour aller à Fontabarrie.

Laplupart des touristes viennent ici pour profiter de l’immense plage longue de 2.5km qui parcourt toute la ville, mais ce n’est pas le seul intérêt.

La plage d’Hendaye et ces célèbres rochers « jumeaux » qui la caractérise
Aaaaaaaah les plages au mois d’août, quel bonheur. Courage, fuyons.

Si vous lisez mon blog, vous savez que j’ai tendance à fuir les plages bondées l’été pour faire des activités plus tranquilles.

Explorer la ville

Je trouve qu’il est toujours intéressant de flâner dans les lieux où on loge, et de se laisser guider par notre déambulation. Le centre d’Hendaye ne manque pas de charme et on trouve quelques très jolies maisons basques.

Maison typique du pays basque
Eglise du centre
L’ancien casino, transformé en résidence

Le long de la plage se trouve un centre de Thalasso et spa « Serge Blanco » et, si je n’ai pas l’habitude de fréquenter ce genre de lieu, j’ai eu l’occasion d’y aller en famille et j’ai trouvé ça très agréable. Avec ses nombreuses piscines et ses différents éléments (jacuzzi, jets d’eau, courants, pédiluve, piscine extérieur etc …), l’endroit et assez vaste pour que les baigneurs ne soient pas les uns sur les autres.

Le château-observatoire d’Abbadia
Improbable château basque

Situé sur une falaise, ce curieux château du XIXe siècle appartenait au scientifique, linguiste et géographe Antoine d’Abbadie. Grand voyageur, il réalisa la première cartographie de l’Ethiopie après y avoir passé onze ans. Elu membre de l’Académie des sciences en 1867, il en devient le président en 1892 et lui cède son château à sa mort. Aujourd’hui le château appartient toujours à l’académie qui propose des visites.

J’ai beaucoup aimé cet endroit, de l’extérieur il m’évoque plutôt un château anglo-saxon ou écossais, je ne m’attendais pas à trouver ce type d’architecture ici.

Mais ce n’est rien comparé à l’intérieur, richement décoré et reflétant la passion d’Abbadie pour l’Afrique orientale. On découvre des statues et des fresques inattendues, ainsi que des détails insolites.

La chapelle du château

Ci-dessous, une fresque d’un couloir, une sculpture de serpent sur un mur extérieur et un escalier décoré.

Depuis le château, on bénéficie d’une belle vue sur le parc et la mer. Le parc est très vaste et la majeure partie est accessible gratuitement depuis l’extérieur de l’enceinte du château. C’est un lieu de promenade très fréquenté par les touristes qui résident dans la ville.

Faire une promenade en bateau

Bord de mer oblige, il est possible de faire des excursions en bateau depuis le port d’Hendaye pour voir les côtes françaises et espagnoles.

Le port d’Hendaye

Du côté de l’Espagne, les côtes sont plus sauvages et on trouve de nombreuses criques et îles où se réfugient les bateaux des vacanciers.

Ils sont nombreux en cette période mais c’est exceptionnel car le guide nous apprend que les bateaux du port d’Hendaye sortent en moyenne 3 jours par an en mer ! Et pourtant ici les gens sont de « grands marins » car ils dépassent largement la moyenne nationale, qui est d’un seul jour par an. Ce chiffre me sidère et j’ai dû mal à le croire. Les bateaux n’appartiennent donc majoritairement pas aux locaux mais à des touristes qui viennent ici très occasionnellement.

La côte espagnole
Une petite île peu fréquentée

Après un tour du côté de l’Espagne, on s’éloigne un peu plus du littoral et on admire la vue de loin et la mer qui s’étend devant nous.

On revient progressivement vers la côte française et on aperçoit de loin le château d’Abbadie sur sa falaise et le début de la plage d’Hendaye.

De loin le château semble tout petit

On se rapproche ensuite des Jumeaux, les deux énormes rochers et leurs strilles uniques que l’on trouve partout sur les cartes postales du coin.

On contourne les rochers et on revient ensuite le long de la plage.

Retour en longeant la plage de loin

Au final, j’ai beaucoup apprécié cette excursion qui permet de découvrir la côté sous un autre angle. Et puis j’ai un faible pour les bateaux.

Je ne savais pas ce que je trouverai à Hendaye mais c’est un endroit très agréable pour des vacances.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :